Qu'est-ce que l'acouphène ?

 
 

En France, près de 4 millions de personnes sont concernés.
L'acouphène peut perturber le sommeil, provoquer de l'irritabilité, des difficultés de concentration et de la dépression.
Chez certaines personnes, les acouphènes entrainent une baisse de leur qualité de vie. Les hommes comme les femmes, peuvent être concernés quelque soit leur âge.

 
 

L'acouphène est une sensation auditive anormale ressentie sans aucune source sonore extérieure, perçue dans l'oreille ou dans la tête comme un son aigu (type sifflement) ou grave (type bourdonnement). C'est un symptôme aux origines diverses qui n'a pas de rapport avec les hallucinations de type psychique.


On distingue deux types d'acouphènes :
- les acouphènes objectifs, qui peuvent être entendus par des personnes extérieures et dont l'origine est vasculaire où des défauts structuraux de l'oreille interne sont à rechercher.

- les acouphènes subjectifs qui sont perçus uniquement par le patient et dont l'origine peut être fonctionnelle. C'est la majorité des cas (95%) .

L'acouphène "résulte de la production d’un signal nerveux anormal à un quelconque niveau des voies auditives qui, après traitement par ces dernières, est interprété comme un bruit lorsqu’il atteint le cortex auditif", d'après le laboratoire des Neurosciences et Systèmes Sensoriels du CNRS.

Ce bruit peut passer inaperçu ou devenir très gênant si le contexte psychologique est défavorable (choc émotionnel, stress, dépression...)

Un examen de l'oreille, des tests auditifs, une acouphénométrie sont indispensables pour poser le diagnostic des acouphènes symptomatiques.

Le traitement

Lorsque la cause n'est pas bien identifiée, la thérapie consiste à aider le patient à accepter la réaction que provoque l'acouphène, par différents types d'appareillage associés à une prise en charge thérapeutique "d'habituation". Le but de cette thérapie est donc d'habituer le cerveau aux acouphènes et de supprimer les réactions négatives, qui peuvent aller jusqu'à la dépression.

- la prothèse auditive, dans le cas d'une audition diminuée.
- le générateur de bruit blanc qui introduit un faible bruit de fond, utilisé dans la thérapie mise au point par le Dr Pavel Jastreboff de l'Université du Maryland et par le Dr Jonathan Hazel, directeur du Tinnitus and Hyperacusis Centre, London UK, la "Thérapie de l'habituation de l'acouphène" ou "TRT, Tinnitus Retraining Therapy" en anglais.

La prise en charge doit être pluridisciplinaire. En effet les compétences d’un ORL, d’un psychothérapeute ( gestion, du stress, sophrologie, relaxation...) et d’un audioprothésiste sont nécessaire dans cette technique d’habituation.

Dans certains cas, un traitement anti-dépressif peut être envisagé.


Quelques conseils pratiques

Une bonne hygiène de vie peut aider à supporter les acouphènes :
- sachez vous relaxer et éviter les stress inutiles, les bourdonnements augmentant avec la fatigue et la nervosité
- pratiquer un exercice physique régulier
- un fond musical peut aider car les bourdonnements sont plus génants dans une ambiance silencieuse.
- diminuer la consommation de sel, éviter les excitants tels que le café et le tabac.


Hyperacousie
C'est une intolérance aux bruits courants. Pour une personne vraiment atteinte, les bruits quotidiens comme une assiette que l'on pose sur une table, sont beaucoup trop forts, quelquefois de façon tout à fait insupportable.

Comment traiter une hyperacousie ?

En évitant le silence et en rééduquant progressivement son sytème auditif.

Les patients qui souffrent d'hyperacousie sont souvent tentés de s'isoler du bruit environnant en portant des bouchons d'oreilles ou des boules " Quiès ". Ce comportement doit être proscrit, car bien qu'il puisse soulager temporairement, il conduit à terme à amplifier la perception des sons et donc à augmenter l'hyperacousie.

Le traitement :
Les recherches réalisées en Angleterre dans la dernière décennie ont par ailleurs montré que le port des générateurs de bruit blanc, déjà cités plus haut dans le traitement de l'acouphène, constitue une aide indéniable dans le traitement de l'hyperacousie.

Ces générateurs seront portés à des niveaux au départ très faibles, ils seront ensuite et très progressivement augmentés au fur et à mesure de l'amélioration.

Les processus de désensibilisation prennent du temps pour s'accomplir totalement (généralement, plusieurs mois). En revanche, des progrès sensibles seront perceptibles beaucoup plus tôt.



 
 
8 place du Foirail - Tél:05 59 69 92 24 8 rue Justice - Tél:05 59 39 83 22 3bis route de Bayonne - Tél:05 59 40 22 85 28 avenue Las Bordes - Tél:05 59 16 04 96